Il y a de cela fort longtemps, quand les rivières désormais asséchées abreuvaient un désert du Sahara alors florissant, j'avais proposé à des amis de faire leur portrait à ma façon. Ceux qui ont accepté m'ont laissé toute liberté de piocher parmi leurs photos. Juste un entraînement sur des tronches existantes et faire ce que j'aime le plus : un visage en noir et blanc dans sa plus simple expression avec un fond délirant et pétant. Et je vous présente donc le Portrait de Griz se faisant pisser dessus.
Vala-vala...

HommeFeuWeb

D'autres volontaires au massacre ?

Cette note fut rédigée sur fond de Quéquettes Révoltantes