Résumé de l'épisode précédent : Où on retrouve le nain à la cithare sur son tas d'ordure au coeur même de la clinique du Dr Grumble. La mère Fatbutt fait une brève apparition avant que les Soeurs Twopeas soient transportée comme par magie dans la garçonnière du bon docteur. Qui les bombarde de révélations. Sur le fait qu'elles en ont et qu'on les appelle donc mes frères, que le Docteur lui-même est un adepte de Neznez le dieu-rat-nain. Que les lézards sont leurs ennemis. Et révélations des révélations : le détective Allistair McGillicudy connaît l'identité du Dard Empoisonné. Bref, c'est un vrai bordel où une prostituée ne retrouverait pas ses clients.

Comme précédemment, les initiales désignent l'auteur : (CJ) pour Cirroco Jones, (NC) pour Nelly Chadour; (JH) pour Juien Heylbroeck, et bienvenue à un p'tit nouveau : Mérédith Debaque (MD).

Cranes

(CJ) — Bon sang ! Mais c’est… Bien sûr ! Les saints deniers du culte au dieu Neznez !
Séquestré dans le cabinet du bienfaiteur de Morpeth-upon-Wrine, sous l'influence psychanalytique du divan dans lequel il était vautré quelques instants plus tôt, Alistair McGillicuddy s'extasiait d'une langue fluide et freudienne. Depuis que Grumble l'avait tiré des griffes des Twopeas aux grilles du parc, une douce torpeur avait accompagné la séance d'analyse offerte par son sauveur dans les profondeurs molletonnées du canapé. Les brumes s'étaient dissipées alors qu'il admirait les gracieuses et sinueuses colonnades élevées sur le pourtour du bureau ministériel, dansantes comme des sylphes rousses échappées du bois de chêne. De nouveau fidèle à sa mission, le limier avait titubé jusqu'au centre de la pièce et découvert en lieu d'hédoniques sculptures un viatique de rondelles cuivrées montées en balustres sur la table de travail.

(JH) Alistair McGillicuddy, fasciné par tant de beauté, entreprit aussitôt de se convertir.
Or, le culte exigeait, comme écot d'entrée, un secret qu'il fallait révéler puis taire à jamais. Ainsi fonctionne l'intronisation au culte de Neznez.
Se signant selon le signe du rat-nain, un mouvement kabbalistique quasi impossible à décrire en usant de mots, le détective à la langue rebelle jura de ne dévoiler l'identité du tueur qu'à son tuteur, à savoir le Dr Gumble.
Celui-ci apprécia la teneur de la révélation déposée au creux de son pavillon tarabiscoté et poilu puis fit jurer à McGillicuddy, qui s'appelait maintenant Gratgrat-le-bègue depuis son baptême, de se taire à jamais sur le sujet.

(MD) Extatique, Alistair s'allongea sur le canapé et s'endormit l'esprit empli de ferventes prières vouées à son nouveau maître. Le rêve exalté l'abandonna dans une grotte faite d'ombres et de silences, il griffait les parois muettes en se lamentant de sa condition humaine. Alors qu'il perdait espoir, englouti dans les ténèbres de la roche imperméable, de titanesques pupilles animales éclairèrent le souterrain. Illuminé, il poussa un cri d'espoir avant de s'effondrer sur le sol dans un duvet gigantesque, les longues moustaches d'un rat trismégiste. Occupant de toute sa gloire velue la grotte, Le Dieu Rat jugeait l'enquêteur d'un regard terrible.

(NC) Pourra-t-il, le petit humain trémulant, garder le secret qu'il a juré ne pas révéler ? couina Neznez en personne en grinçant de ses quenottes terribles.
Tiraillé entre un sentiment d'épouvante étouffant et une bouffée de dévotion pleine d'émotion, McGillicuddy désormais nommé Gratgrat-le-bègue se jeta à plat ventre sur le sol tapissé de vibrisses.
Jamais, moi vivant, jamais je ne cracherai la confidence divine qui me vaut désormais d'être un servant dévoué !
Neznez dévoila ses quenottes, singeant un sourire de satisfaction et avança une patte griffue vers le misérable humain :
Moi, Neznez, le rat-dieu-nain, vais t'aider à ne jamais trahir ton allégeance, petit détective.
Et il enfonça ses longs doigts noirs dans la béance buccale de son nouvel adepte pour lui déchirer la langue de ses ongles tranchants.

(CJ) Alistair ne put réprimer un hoquet désagréable, voulut s'excuser de ses manières déplorables et vomit un glapissement inarticulé dans un torrent de sang. Dégluant la chair molle aussi rosâtre et palpitante que la jelly des banlieues londoniennes, le délicat démiurge dentu croqua la pointe réputée exquise et jeta sans manière le rebut par-dessus son épaule.
— Ciel ! beugla Gwyneth sur le seuil du bureau, il pleut des roses dans vos quartiers, docteur Grumble ! Elle fourragea dans le décolleté débordant en fronton de sa tonitruante personne et en extirpa la fleur papillée.

(NC) Donnez-moi ça, très cher, je fais la collection de ces papillés-là, dit le docteur moustachu en subtilisant prestement le morceau de langue qu'il rangea dans sa poche.— Notre détective n'a pas l'air de bien se porter, dit Edyth en se grattant le chaume de barbe naissant.
En effet, l'infortuné Allistaire remuglait et crachait des caillots de sang sur le beau tapis persan arabesqué de rouge, cramoisi et carmin. Il voulut saluer les arrivants, mais il ne sortit de sa bouche mutilée qu'un spray rosé de postillons sanguinolants.
Son bégaiement ne s'arrange pas, constata Gwyneth.

(CJ) — Ça suffit, cette mascarade a assez duré, accusa sévèrement le docteur en se penchant sur Allistair qui gigotait en vagissant de jolies bulles irisées. D'un geste sec et chirurgical, il arracha les barbes postiches et une partie de celle que mère Nature avait chichement prodiguée au détective, ce faisant il mit à jour le bec-de-lièvre dissimulé depuis la puberté.
— Cet homme... Grumble s'interrompit le temps de jeter un coup d’œil clinique sur le corps puis visiblement satisfait de sa vérification reprit : cet homme n'est pas plus dysphasique que vous et moi. Il souffre d'une malformation congénitale qui n'a rien à voir avec un trouble somatique de la langue.
Prestement, il sortit de sa poche le supposé papillé escamoté et le fourra dans le mufle bifide du limier. En comblant avec quelques difficultés, il continua au bénéfice de l'assistance enfin muette.
— Cet imbécile a détérioré la prothèse en l'arrachant, maugréa-t-il. Tirez la langue et dites 33, cher monsieur, ajouta-t-il d'un ton médical.
— 33.

(RD) À l'instant même où fut prononcé ce chiffre précis, un train stoppait en gare de Morpeth-upon-Wrine.
Depuis le cœur des nuées de vapeur apparut un homme.
Il était noir comme l'anthracite, vêtu de sobres haillons ; il portait une valise d'une main et de l'autre une guitare en bois.
Voyant l'homme poser le pied sur le quai, le chef de gare se signa.
À la question du préposé qui lui demanda : qui est-ce ? il répondit :
— C'est Le Créateur !...

(La suite entre les mains des plus inspirés)

Haha ! Ambiance flippe !